Le blog de Claire

Archive de février 2010

26ème sketchcrawl

dimanche 28 février 2010

Hier, je suis allée à Lyon, participer au 26ème sketchcrawl avec 19 autres croqueurs. Le principe est simple : dans le monde entier, plusieurs fois par an, des rendez-vous sont fixés pour réunir des croqueurs une journée entière autour du dessin. On dessine en déambulant dans les rues ou les paysages qui nous entourent. Ca n’est pas une compétition, ni un concours, juste une journée de rencontre et de plaisir à dessiner à plusieurs plutôt que tout seul dans son coin. Il y a des pros, des amateurs, des adultes, des enfants, des « BD’istes », des aquarellistes, des curieux…

A Lyon, on s’était donné rendez-vous à la Croix Rousse à partir de 11h. Vous pouvez voir les résultats de Lyon ici. Mais ceux de Périgueux, Le Croisic ou du reste du monde sont aussi très sympas et dépaysants. Mes croquis sont ici.

Si ça vous dit, les prochains rendez-vous sont prévus les samedis 15 mai et 31 juillet…

Pour rappel et pour ceux qui ne l’ont pas encore fait, si vous voulez recevoir un mail pour être averti des changements sur mon blog, il faut vous inscrire à la newsletter (en base à droite).

Ah bon, Claire a un blog ?

samedi 20 février 2010

Bon, ben voilà…j’ai mon blog. Ca vient de sortir, mais ça m’amuse déjà pas mal…

Au départ, j’ai eu envie d’un blog pour montrer ce que je dessine et peins en amateur. Je ne prétends pas faire des trucs extraordinaires, mais juste me faire plaisir et quand ça ne me décevra pas trop, je vous en ferai profiter…

Et puis finalement, comme j’ai tendance à partager beaucoup de choses, ce blog sera aussi l’occasion de relayer des projets, des actions, des initiatives dans lesquelles je m’investis ou qui méritent votre attention.

Je vais donc essayer de rendre ce blog vivant et convivial. Toutes les remarques et commentaires de tout poil sont les bienvenus, évidemment !

Tous les articles qui précèdent celui-ci sont anti-datés pour que leur date de publication corresponde à leur date réelle d’écriture. Ils sont publiés dans « Le Grand Hebdo » des Jardins d’Oasis et sur le forum des Refuges LPO Loire.

Ah… et puis aussi, les photos de haut de page devraient changer de temps en temps, en fonction de mon humeur (ce seront toutes des photos que j’aurai prises). La première est une photo dont j’aime bien l’ambiance, prise à l’Ecopôle du Forez, en été.

N’hésitez donc pas à venir faire un tour de temps en temps…

Claire

Abeille et mare

lundi 1 février 2010

L’abeille des sables (famille des Andrénidés)

Plus de 22 000 espèces d’abeilles dans le Monde, dont 80 % solitaires. Parmi elles, les andrènes représentées par plus de 200 espèces en Europe. Ces abeilles des sables, vous les avez certainement déjà évitées précautionneusement, dans votre jardin, sur les bords de Loire, dans un talus…, en les prenant pour de désagréables insectes piqueurs ! Et pourtant, rien de plus inoffensif qu’elles…

Des trous dans le sable, des abeilles qui y rentrent et en sortent pendant les premiers beaux jours, puis calme plat tout le reste de l’année : tels sont les indices de présence de ces petites abeilles, solitaires mais grégaires (bourgades) au moment de la nidification. Après l’accouplement, les femelles creusent des « terriers », ensemble de galeries ramifiées terminées par une cellule. Au fond de chaque cellule, un œuf est pondu sur du « pain d’abeille » (pollen et miel mélangés). Une jeune abeille n’en sortira qu’au printemps suivant. Les terriers sont souvent creusés près des arbustes, protégés de la chaleur en été et du gel en hiver (le sol étant recouvert de feuilles mortes).

Tout comme l’abeille domestique, les abeilles des sables sont de grandes pollinisatrices. Mais comme souvent, chaque espèce d’abeille ne butinant qu’une ou quelques espèces de fleurs, la diversité au jardin, est une fois de plus indispensable !

Le geste écocitoyen…

Ce mois-ci, je creuse une mare !

Une surface d’1 m² suffit déjà à agrémenter son jardin et à créer un refuge pour de nombreux auxiliaires. Quelques règles d’or à respecter (notamment pas de poisson) et ce mini écosystème se peuplera tout naturellement de libellules, dytiques et peut-être même tritons, dès la première année. Il ne reste plus ensuite qu’à profiter !

Conseils ici.