Le blog de Claire

En direct du jardin

19 février 2017

Un joli carnet en soldes à 3 € et me voilà lancée dans un « carnet de jardin ». Un peu pour dessiner ce qu’il y a dans mon jardin au fil des saisons, mais surtout pour m’obliger à dessiner régulièrement, sur le vif, seulement au crayon (ou au feutre fin peut-être) et sans gomme. Comme ça, je dois prendre le temps de bien observer, ne pas me précipiter (comme je le fais souvent pour des croquis sur le vif :-(  ), réfléchir à ce que je fais. Ici, j’ai ajouté un peu de couleurs aux crayons, mais le papier est très fin et ne supporte en fait pas grand chose d’autre que du crayon ou du feutre fin.

Format pas tout à fait A5, critérium tout simple.

Un petit tour au Mexique

12 février 2017

En attendant de pouvoir vous montrer le carnet de voyage du Mexique en cours de finition, ceux que ça intéresse peuvent aller voir une sélection de mes photos en cliquant ici, ainsi que 2 petites vidéos (empruntées au web) qui montrent à quoi ressemblent les plongées en cénotes, une des particularités de la plongée au Mexique :

Cénote The Pit et son nuage de sulfures

– Cénote Dreamgate et ses milliers de stalactites et stalagmites

 

Tulum - Aquarelle et feutre - Février 2017

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus)

5 février 2017

Une petite enveloppe réalisée aux crayons de couleurs récemment pour un ami : le majestueux et rare Gypaète barbu. Bêtement, j’ai oublié que j’avais un timbre parfait pour l’occasion, qui m’aurait permis de continuer ma série des « yeux d’animaux » (comme la tarente, le requin, le toucan ou la grenouille : cliquez ici si vous avez oublié). Je serai donc obligé de refaire une autre enveloppe !

Gypaète barbu - Crayons de couleur - Décembre 2016

Le Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) est ce magnifique rapace (donc protégé) que l’on appelle aussi « Casseur d’os » parce qu’il… casse les os (pour faciliter leur ingestion) ! C’est facile la biologie… :-) . Il fait partie de ces oiseaux colorés pour lesquels on se dit, quand on les voit en photo, qu’ils sont super beaux et on se demande bien dans quel pays ils habitent. Et ben en France, si, si !

Il s’agit d’une des 4 espèces de vautours que l’on peut observer en France. C’est un « gros bébé » puisqu’il pèse entre 5 et 7 kg et peut atteindre une envergure de 2,90 m. Quand-même ! A l’origine, son plumage est blanc au- niveau du ventre et de la tête, mais des bains réguliers de boues et d’eau ferrugineuse le font devenir peu à peu orangé. Plus cette couleur est intense, plus l’oiseau serait territorial et installé dans un secteur favorable à l’espèce.

Le Gypaète peut vivre une trentaine d’années mais, « malheureusement », il ne peut se reproduire qu’à l’âge de 7 ans et chaque couple ne donne naissance, dans le meilleur des cas, qu’à 1 à 2 petits par an. Ce qui en fait, entre autres choses, la fragilité et la rareté de cet oiseau… (une 50aine de couples dans les massifs montagneux français).

Source et compléments d’informations : http://rapaces.lpo.fr/gypaete-barbu/presentation

 

PS : pour la devinette botanique de l’article précédent, il s’agissait bien d’un fruit de Lotus (Plus d’explications dans les commentaires de l’article concerné).

Devinette botanique

20 janvier 2017

Comme le blog sera en pause pendant une quinzaine de jours (vive les vacances !), je vous laisse avec ma dernière aquarelle botanique réalisée dans le cadre des cours de Vincent Jeannerot.

A vous de trouver de quoi il s’agit ! Réponse aux alentours du 5 février. 😉

Petit indice : c’est représenté, comme toujours en aquarelle botanique, taille réelle, sur un papier de format 20×20 cm.

devinette

Cyclamens blancs

15 janvier 2017

Enfin… ! Voilà les cyclamens blancs terminés.

Le résultat ne correspond pas exactement à celui auquel je voulais arriver au départ. On est plus dans une aquarelle « ambiance ancienne » que dans une aquarelle botanique du même type que ce que je vous présente habituellement (plus épurée, plus lumineuse). C’est la façon dont j’ai réalisé les ombres qui donne cette ambiance particulière. Les fleurs blanches sont une difficulté que je ne maitrise pas encore tout à fait comme je le voudrais !

Et vous, qu’en pensez-vous ? (Cliquez sur les images pour les voir normalement en plus grand)

Sur papier Arches satiné, 31×41 cm, aquarelles Schmincke et Winsor & Newton en tubes, pinceaux Raphaël série 8404.

Chardonneret élégant

8 janvier 2017

Une photo dans un calendrier et un « besoin » de créativité, m’ont donné envie de faire des essais et des tentatives à l’aquarelle, de techniques que je ne maitrise pas forcément. Je ne me suis pas encore complètement lâchée mais bon… doucement !

Alors, je sollicite votre avis, d’un point de vue esthétique, ornitho, technique, sur le rendu, sur les couleurs, tout ce qui vous passe par la tête, que ce soit positif ou négatif… je prends tout ! C’est toujours difficile d’avoir un avis objectif sur son propre travail, alors soyez honnête, aucun problème. :-) Merci d’avance !

Chardonneret elegant - Aquarelle - Janvier 2017

Belle année :-)

1 janvier 2017

Voeux 2017 - Technique mixte - Janvier 2017

Jaseur boréal (Bombycilla garrulus)

25 décembre 2016

Le jaseur boréal est un très bel oiseau venu tout droit de Scandinavie. On peut le voir occasionnellement en France, notamment lors « d’invasions » hivernales où ils peuvent se regrouper en bandes très importantes et très colorées ! En effet, cet oiseau est particulièrement beau avec ses taches de couleurs vives, rouges et jaunes, comme s’il avait trempé certaines de ses plumes dans un pot de gouache.

En hiver, lorsque la nourriture vient à manquer dans le nord de l’Europe et/ou que les conditions météorologiques empêchent d’accéder facilement à cette nourriture, de nombreux oiseaux « nordiques » migrent vers le sud, plus ou moins loin, pour retrouver des ressources alimentaires accessibles. C’est la raison pour laquelle on observe certains oiseaux aux mangeoires que l’on ne voit pas ou peu le reste de l’année (Tarin des aulnes, Grosbec casse-noyau, Chardonneret élégant, Pinson du Nord, etc.).

Pour les Jaseurs, c’est pareil mais beaucoup moins souvent : la dernière arrivée massive de milliers de jaseurs quasi partout en France date de 2004-2005, et celle d’encore avant en 1965-1966 ! C’est dire si c’est un événement pour le monde ornithologique lorsque l’on entend dans les sorbiers ou les guis les cris caractéristiques de cet oiseau exceptionnel…

Jaseur boréal - Crayons de couleur - Décembre 2016

Cyclamens encore…

18 décembre 2016

Pas encore fini, mais ça avance. Ce qui est sûr, c’est que les fleurs blanches, ce n’est pas le plus simple ! La « visibilité » des fleurs repose sur le placement des ombres… que je déteste faire :-( Je ne sais jamais comment les placer pour qu’elles paraissent naturelles. Et comme c’est long à peindre et répétitif, on a tendance à vouloir aller plus vite en peignant avec un « jus » trop coloré. Ce qu’il faut éviter si on veut avoir des ombres délicates et légères.

Bref, je n’aime pas faire les ombres…

Normalement, la prochaine fois que vous verrez ces cyclamens, ce sera la dernière fois !

Cyclamens - Aquarelle - Décembre 2016

De tout et de rien…

11 décembre 2016

Pas beaucoup de temps ce week-end pour faire quelque chose de travaillé… alors j’ai « bidouillé » 5 min par ci 10 min par là. :-(