Le blog de Claire

En attendant…

12 septembre 2021

Cartelette - Septembre 2021

Croquis de montagne

23 juillet 2021

Lors d’un mini-séjour dans la Vanoise cette semaine. Assise sur les marches de l’église du village de Pralognan.

Sur carnet de récup format A5 et crayon de couleur bleu.

Neiges éternelles - 2021

Pralognan la Vanoise - 2021

Hirameki

28 juin 2021

Un petit amusement du week-end : le Hirameki. Ou comment, à partir de taches de couleurs aléatoires, dessiner de petits croquis imaginaires…

Certains dessins me sont apparus tout de suite (comme l’éléphant), d’autres absolument pas (comme la cascade) ! Ce qui a été le plus difficile pour moi, a été d’arriver à dessiner ce que j’avais en tête. Je vous ai d’ailleurs épargné les quelques gribouillis totalement ratés ;-).

Si vous n’avez pas d’encres colorées ou d’aquarelle à votre disposition pour essayer, ce n’est pas grave : ça marche aussi très bien avec du café, du vin rouge ou tout autre liquide teinté avec lequel vous pouvez créer des taches sur une feuille de papier.

Pour en savoir plus sur la façon de faire, vous pouvez aller lire l’article d’Amylee qui m’a donné envie de tester cette technique créative.

Hirameki - encres - Juin 2021

 

Hirameki - encres - Juin 2021

 

Main gauche

19 juin 2021

Un exercice que vous connaissez peut-être déjà si vous dessinez vous-même, voire que vous avez déjà tenté : dessiner de la main gauche (quand on est droitier bien sûr 😉 ).

Là, tout de suite, on se dit : ça va être la cata, pire qu’un dessin de maternelle. Et bien c’est là la magie de cet exercice : pas du tout !

Le résultat est bluffant. Bien sûr, ce n’est pas un chef d’œuvre, les traits sont moins assurés, c’est « bloblotant ». Mais on dessine sans se mettre trop de pression puisqu’on pense d’office que ce ne sera pas terrible. On a moins d’exigence, on libère son trait, on réfléchit moins, on dessine, simplement.

Jugez plutôt, avec ce croquis d’un immeuble en partie recouvert de bâches de travaux, réalisé ce matin en 30 mn, sur le vif, entièrement de la main gauche (dans le cadre des ateliers de la Rue Raisin, sur les conseils de Marie de Lignerolles).

Vous en pensez quoi ?

Format A5, carnet de récup’, feutre Pilot V5 et feutre-pinceau gris.

Main gauche copie

 

Matinée de croquis

29 mai 2021

Ce matin, séance de croquis avec les « Ateliers de la rue Raisin« , animée par Marie de Lignerolles, sur la place Jean Jaurès à St Etienne.

3 heures de croquis, au soleil, tranquille.

Différents outils, différents styles, sur un carnet de récup’ de format A5 à peu près, et feuilles de petit grammage.

Cliquez sur les images pour les voir en plus grand, normalement…

Testé et approuvé !

2 mai 2021

Aquarelle - 2021En début d’année, Cindy Barillet a proposé une formation à l’aquarelle. Pas de l’aquarelle botanique, de l’aquarelle « normale ». Je n’étais pas spécialement à la recherche d’une formation, mais j’avoue que celle-ci m’a titillé…

Connaissant un peu Cindy (pas du tout personnellement, mais parce que je suis ce qu’elle fait depuis un petit moment), je ne doutais pas de l’intérêt de ce qu’elle proposait : Cindy est une autodidacte et partage largement ses expériences et ses tests, pas seulement à l’aquarelle d’ailleurs. C’est, entre autres, ce qui fait que son approche est très différente de ce que plein d’autres formations en ligne peuvent proposer. Ce n’est pas académique. Ca plait ou ça ne plait pas… moi, ça m’a rendu curieuse. Et je n’ai pas été déçue, d’où mon article d’aujourd’hui.

J’en vois déjà qui se demandent pourquoi j’ai eu envie de me former à l’aquarelle alors que je fais déjà de l’aquarelle botanique et des carnets de voyage ! Et bien parce que ce sont des disciplines et des approches très différentes. Ce n’est pas parce qu’on dessine qu’on sait tout dessiner : un dessinateur de BD sera très probablement incapable de faire du dessin naturaliste, et inversement. C’est pareil à l’aquarelle. Et moi, je ne suis pas très forte dans les paysages, les sujets plus figuratifs, les ambiances, le « lâcher-prise » et la « non-maîtrise » des pigments. J’ai donc saisi l’occasion pour me lancer.

Cette formation intitulée « Simple et joli » est bien pensée, progressive, pédagogique, et bien assez complète pour débuter et être satisfait des résultats obtenus.

Ce qui m’a plu :

– il y a 5 modules , découpés chacun en 3 parties : concepts, pratique, débriefings. Avec de la théorie, des essais de matériel, des exercices pratiques et une démonstration finale qui permet de mettre en application tout ce qui a été appris précédemment. Sous forme de vidéos, avec un récapitulatif écrit sous chaque vidéo.

5 modules, 10 semaines, 1 module tous les 15 jours. Ce rythme est pas mal du tout, même quand on travaille la semaine, car on peut regarder les vidéos la 1ère semaine, et faire les exercices la 2ème semaine. J’avoue avoir bien tenu sans me forcer les 3 premiers modules. Pour les 2 derniers, j’ai pris du retard, prise dans le quotidien et aussi parce que les vidéos sont un peu plus longues, et donc plus difficiles à « caser » dans un petit trou d’emploi du temps.

Montagnedisponible à vie et autant de fois qu’on veut, pas seulement pendant la durée de la formation. Et ça, ce n’est pas négligeable, quand, comme moi, on a pris un peu de retard ou pour prendre son temps. Mais aussi parce qu’on a envie, après avoir tout fini, de revenir au début pour revoir ce qu’on a appris, avec un autre oeil. On a parfois aussi besoin de voir et de revoir pour mieux intégrer certaines notions.

– le prix : on en a pour son argent !

– le compagnon de Cindy a participé à cette formation. Complètement novice en aquarelle, en dessin, en peinture, il s’est prêté au jeu du cobaye volontaire. Une leçon est chaque fois consacrée à ce qu’il a fait, les difficultés qu’il a eues, comment il les a contournées… Une super idée je trouve, parce qu’ « il est comme nous », au même niveau et il avance au même rythme, en se posant les mêmes questions. On se sent moins seul quand on rate un truc ou qu’on a une question qui nous paraît « bête » !

– et justement, un des intérêts aussi de cette formation, c’est que Cindy a pris beaucoup de temps à répondre à un maximum de questions, à la fois dans les commentaires de chaque module, mais aussi sous forme d’une vidéo à la fin de chaque module. On peut aussi poster son travail et/ou seulement regarder ce que les autres élèves ont fait, et c’est toujours intéressant.

 

ChaletCe qui m’a moins plu :

Ben… vous n’allez peut-être pas me croire, mais honnêtement rien. J’avais un peu peur de « ré-apprendre » ce que je savais déjà et que j’avais pu lire dans des bouquins ou voir sur internet. Et bien, pas du tout : j’ai appris plein de trucs, j’ai utilisé du matériel très différent de celui que j’utilise pour l’aquarelle botanique, j’ai réellement compris des concepts que je pensais pourtant connaître. Certaines démonstrations finales ne m’inspiraient absolument pas : je me suis un peu botté les fesses pour peindre, et j’ai été bluffée à la fois par le résultat obtenu et aussi parce que je me suis fait plaisir à peindre un sujet qui ne me plaisait pourtant pas du tout au départ.

Pour une fois, je suis, j’avoue, assez fière de mes aquarelles, c’est dire ! 😉

Bien sûr, ce ne sont que des exercices, j’en ai loupé certains, j’en ai refait d’autres, mais c’est comme ça qu’on progresse et qu’on apprend. Cette formation m’a donné l’essentiel de ce que je voulais savoir sur les bases de ce type d’aquarelle et qui me manquaient, de façon très concrète et synthétique.

Bien sûr aussi, une formation en ligne n’est pas un cours « en vrai » avec un prof. Mais il n’y a pas toujours le cours qu’on souhaite près de chez soi, surtout en ce moment avec la Covid, alors ça peut être une bonne alternative pour se lancer malgré tout, et sans être obligé de s’inscrire à un cours régulier.

Bref, vous l’aurez compris, je vous conseille d’être curieux ! –> Cliquez ici pour en savoir plus et vous inscrire.

NB : je ne gagne absolument rien à dire du bien de cette formation, j’avais juste envie d’en parler parce qu’elle m’a vraiment plu et qu’elle le mérite. Quand c’est bien, il faut le dire !

 

 

Enceinte et masquée

4 avril 2021

C’était un peu le thème du dernier atelier de modèle vivant des Ateliers de la rue Raisin. Un des rares ateliers qui a pu se tenir cette année (dans le respect des règles sanitaires évidemment).

Notre modèle était donc enceinte et masquée. C’était très intéressant et motivant de dessiner un corps « différent ». C’était la première fois et il a donc fallu s’approprier les courbes et les formes.

Comme toujours, je vous montre un peu tout : les « entraînements du poignet » de 40 secondes, puis les poses plus longues de 5 à 10 mn.

Sur feuille de différents formats et couleurs, à la « pierre noire », à la sanguine et au pastel sec.

Normalement, vous devez pouvoir cliquer sur chaque image pour les voir en plus grand.

Nouvelles cartes

6 mars 2021

De nouvelles cartes, toujours inspirées par la chaîne youtube « creationsceecee ».

Cliquez sur les images pour les voir en plus grand, normalement…

La première, toute simple, envoyée juste pour le plaisir (enveloppe fabriquée maison avec une impression d’une représentation en N&B de Carl Von Linné : un reste d’un échange postal sur le thème du monde animal 😉 ) :

Et la deuxième est double, et a été réalisée avec mes peintures métallisées (mais ça ne brille pas trop à l’écran :-( ), pour souhaiter un anniversaire ! (l’idée du bouquet en papier m’a été inspirée par Ludivine Alligier).

Carte anniversaire - Février 2021

Echange postal

27 février 2021

Initié par Ludivine Alligier, j’ai récemment participé à une échange postal. Pas de thème, pas de date limite, pas de contrainte. La liberté quoi !

J’avais donc pour mission d’envoyer une carte-maison à quelqu’un (carte que j’ai oublié de scanner, oups. Elle ressemblait aux cartes que je vous ai montrées récemment ici mais dans un autre coloris). Et j’ai reçu une carte de quelqu’un d’autre, Claire Cordier, à qui je me suis empressée de répondre, parce que j’avais envie, et que c’est aussi ça un échange !

Voici donc la carte que j’ai reçue de Claire C. :

Echange Ludivine - Février2021

Et ma réponse,  avec son enveloppe fabriquée maison dans une vieille affiche. Pour la carte, j’ai posé mes encres Colorex un peu au hasard, sans vraiment savoir où j’allais. Le résultat obtenu après dispersion et séchage des encres m’a fait penser à un chien, alors j’ai complété aux crayons de couleurs pour que ce soit définitivement un chien !

Chien - Encres Colorex - Février 2021

Enveloppe hirondelles - Février 2021

Petits cadeaux

19 février 2021

Récemment, j’ai eu 2 envies simultanées : graver de nouveaux tampons et faire un petit cadeau à mes acolytes du cours d’aquarelle de Vincent Jeannerot. Comme c’était des envies à ma portée et hautement réalisables 😉 , je me suis donc lancée dans la réalisation de 7 mini-tampons sur le thème des plantes et des champignons, tous différents. Une fois gravés, j’ai collé mes gommes sur des bouchons en liège de récup’ (toujours les mêmes, j’en ai un certain nombre !) et tant que j’étais bien motivée, j’ai même fabriqué tous les petits sachets (recyclage de papier de brouillon !).

Et voilà, tadam !

Tampons floraux - Janvier 2021

Et dans le détail (ne regardez quand-même pas trop les détails justement… il faut que je m’améliore sérieusement et peut-être même que je m’achète une gouge plus fine… quelle bonne excuse !). Cliquez sur les images pour les agrandir.

Tampons floraux - Janvier 2021