Le blog de Claire

Artichaut

3 septembre 2022

Dernière aquarelle en date. La petite originalité, c’est que le fruit a été coupé en deux dans le sens de la hauteur, et ça, c’est une bonne idée de mon ami Vincent Jeannerot !

J’avais déjà peint ce légume il y a quelques années, mais non coupé, avec la fleur et sans feuille (cliquez ici pour vous en souvenir). Bref, plus grand chose à voir !

Papier satiné Arches 31×41 cm, aquarelles en tube Winsor & Newton et Schmincke, pinceaux Raphaël série 8404.

Artichaut - Aquarelle - Août 2022

 

Modèle vivant

30 juillet 2022

Dernière séance de modèle vivant de l’année scolaire, avec un prof que je n’avais jusque là jamais eu, et un modèle que je n’avais jamais croisé non plus ! Que de nouveautés… 😉
Du coup, changement de technique, conseils différents, durées de poses plus longues… Les poses « rapides » du début pour s’échauffer m’ont été bien utiles pour me familiariser avec les courbes et proportions du modèle, d’où la différence entre les premiers dessins au crayon et les suivants à la sanguine, plus « justes ».
Bref, une chouette séance, intéressante et constructive avant les vacances !

Comme d’habitude, toutes mes excuses pour la mauvaise qualité des photos… je fais comme je peux avec mes moyens technique limités ! Et comme d’habitude vous pouvez, en théorie, voir les dessins en plus grand en cliquant dessus.

Bleuets

11 juillet 2022

Commencés il y a 1 an à peu près à la même époque et pas terminés (pas le goût, plus de modèle, pas satisfaite de l’aquarelle entamée…), le hasard a voulu que des bleuets se trouvaient sur ma table au dernier cours de Vincent Jeannerot, et l’aquarelle dans mon sac…

Une journée plus tard, voici une aquarelle botanique de plus dans ma besace !

Format 31×41 sur papier Arches.

Bleuets - Aquarelle - Juin 2022

Percnoptère d’Egypte

21 juin 2022

Percno quoi ? Per-cno-ptère !

Plus petit des vautours d’Europe parmi les 4 espèces présentes, migrateur, on peut le rencontrer dans quelques départements du sud de la France. Fidèle en couple, à vie, c’est malheureusement une espèce menacée : moins de 100 couples territoriaux en France, mais pas tous reproducteurs. Pourtant, comme tous les oiseaux charognards, il est indispensable à la Nature et à l’Homme, contrairement à ce que certains peuvent en dire…

« Si ce vautour ne vit pas uniquement en Egypte, dans l’Egypte antique, les Egyptiens le vénéraient particulièrement. Le Vautour percnoptère était le symbole de la déesse Mout.
Mout signifie la mère et c’est la raison pour laquelle les couronnes des reines-mères du Pharaon étaient faites de dépouilles stylisées de percnoptère. »

Percnoptère d'Egypte - Crayons de couleur

Quelques étapes avant d’en arriver là :

Comme vous pouvez le constater, le dessin a pas mal évolué avant je ne décide de m’arrêter. Les 2 changements les plus importants sont :

– d’une part, d’avoir finalement englobé le bec dans la couleur de fond,

– d’autre part, de remanier la forme du crâne au-dessus du bec, la forme initiale n’étant pas juste. Mais évidemment je ne m’en suis aperçue qu’à la fin. Erreur confirmée par un ami ornitho – merci Vincent 😉

Avant de modifier sur le dessin original, sans être sûre du résultat, j’ai scanné mon dessin et ai ensuite essayé de voir sur ordinateur ce qu’il était possible de corriger sans trop de risque (voir la dernière image de la série ci-dessus). Une fois convaincue que quelque chose était envisageable sans trop de casse, je me suis lancée… J’avoue que j’étais soulagée de ne pas avoir eu à tout recommencer !

Infos techniques pour ceux que ça intéresse : format 25 x 25 cm, carnet « Maxgoodz » aquarelle 300 g/m2, crayons de couleurs polychromos de chez Faber-Castell. D’après une photo de Till Niermann sur wikimedia commons.

–> Pour en savoir plus sur cet oiseau original, cliquez ici !

 

Modèle vivant

4 juin 2022

Ca faisait plus d’un an que je n’avais pas participé à une séance de modèle vivant aux Ateliers de la Rue Raisin, faute de disponibilité.
C’est donc récemment que j’y suis retournée et j’ai passé un très bon moment ! Notre modèle, Alice, nous a proposé des poses pas toujours simples mais intéressantes.

Je vous mets tous mes dessins, comme ça vous voyez aussi les ratés, c’est plus réaliste !

Poses de 40 secondes au début et à la fin, puis des poses de 5 et 7 mn entre les deux, pendant environ 2h/2h30. Sur format Raisin (50×65 cm), au crayon graphite.

 

Mes premières gouaches…

15 mai 2022

Ca faisait longtemps que j’avais envie d’expérimenter la gouache, notamment depuis que j’ai rencontré Laure Simonin et ses gouaches de chats. A l’époque, j’avais été fascinée par le rendu mais je n’avais jamais pris le temps de faire des essais.

Voilà qui est choses faite, avec ce que j’avais sous la main : de la gouache « scolaire » vieille de trente ans (voire plus !), de la gouache de meilleure qualité et plus récente, et de la gouache acrylique gagnée grâce à mon brin de romarin (voir ici pour mémoire). Mes pinceaux d’aquarelle, du papier adéquat, et des tutos divers et variés « spécial débutants », glanés sur internet pour commencer.

Les 3 premières gouaches ci-dessous sont donc de la copie pure, avec tuto. Les 3 suivantes sont des gouaches réalisées « by myself », d’après photo ou nature ou rien du tout. Présentées dans l’ordre où je les ai peintes (format A5, sauf la première, A4).

Bon, d’accord, on est loin des chats de Laure, mais il faut bien commencer ! Je me suis vraiment bien amusée, même si je dois me détacher de mes réflexes et habitudes d’aquarelliste… En effet, à l’aquarelle, on doit garder le blanc du papier dès le départ, et commencer par les tons clairs; alors qu’à la gouache, on fait un peu comme on veut puisqu’on peut toujours rajouter du blanc ou une autre couleur par dessus. En théorie… parce que l’une des difficultés principales est de ne pas réactiver les couleurs du dessous quand on veut rajouter une couleur au-dessus !

Ca parait (presque) simple comme ça, mais pas du tout. Il y a matière à s’arracher les cheveux assez facilement, mais c’est super intéressant et formateur. En attendant de trouver des sujets motivants et d’avoir assez de pratique, j’essaie d’avancer, sur un carnet entièrement dédié à cette technique.

Tomates noires

29 avril 2022

Dernière aquarelle réalisée chez Vincent Jeannerot.

Des tomates, oui, mais d’une variété peu courante. Je pense qu’il s’agit de tomates « Black Beauty », mais sans certitude… si quelqu’un sait !

Format 20×20 cm.

Tomates noires - Mars 2022

Deux salles, deux ambiances…

9 avril 2022

Et même six !

Depuis quelques temps, je vais une fois par mois aux Ateliers de la rue Raisin pour faire… ce que je veux. Pour expérimenter, dessiner, faire ce que je n’aurai peut-être pas tenté toute seule, en bénéficiant des conseils de Marie de Lignerolles.

J’avais mis de côté une photo de forêt de Bornéo qui me plaisait bien, et justement avec l’objectif de m’en servir pour tenter des choses, « sortir de ma zone de confort » selon l’expression consacrée.

Voici donc plusieurs versions de cette même photo, avec différents outils et donc différents rendus, plus ou moins réussis (il y a même une 7ème version, mais très bof, alors je vous en fais grâce).

A votre avis, avec quelle technique est réalisée chaque version ?

Jeu dessiné « maison »

22 mars 2022

J’ai terminé récemment un projet qui me tenait à cœur et qui m’a pris un peu de temps… la fabrication d’un jeu pour un ado africain dont la langue maternelle n’est pas le français.

Fait à 4 mains avec un ami du jeune en question (dont la langue maternelle n’est pas le français non plus !). C’est lui qui a tout fait, de A à Z, sauf bien sûr les dessins, là c’était ma partie ! Mais, je me suis lancée un sacré défi, car ça n’a pas toujours été facile pour moi pour plusieurs raisons :

– la taille des cartes (6 cm x 7,5 cm) : je dessine naturellement relativement grand, donc dessiner dans un espace contraint m’a demandé des efforts.

– le choix des mots : certains mots sont simples à dessiner (objets, animaux, etc.), mais quand il s’agit d’émotions, de concepts ou de matières, et ben là… c’est beaucoup plus compliqué ! Mais heureusement, mon ami « Goog.. » m’a beaucoup aidé 😉

– le délai : comme ce jeu était pour offrir, je ne pouvais pas y passer l’année non plus. J’avais la pression !

Bref, voilà un jeu ludique et éducatif constitué de 200 mots dessinés aux crayons de couleur et feutre noir, prêts à être devinés et mimés, et dont j’avoue être assez fière… :-) (je ne peux pas tout vous montrer malheureusement, mais la photo ci-dessous vous donne une micro-idée du résultat)

Chose promise…

4 mars 2022

Il y a quelques semaines, je vous parlais d’un carnet que j’alimente régulièrement en idées et réalisations glanées ici et là. Le voici donc en images.

Comme vous le verrez, il y a des trucs et des bidules, de tout et de rien, du dessin, de l’aquarelle, des crayons ou du collage, et il n’est pas encore très fourni !