Le blog de Claire

Archive de la catégorie ‘Botanique’

Ginkgo biloba

dimanche 2 juillet 2017

Dernière aquarelle de l’année réalisée chez Vincent Jeannerot (j’en ai encore 2 en cours, non terminées).

Ce petit bout de branche de Gingko biloba me plaisait bien. Le « biloba » est la seule espèce vivante du genre Ginkgo et une des plus anciennes espèce d’arbres connue. On le connait aussi comme Arbre aux 40 écus, arbre aux mille écus ou abricotier d’argent.

Ginkgo biloba - Aquarelle - Juin 2017

Cette espèce est considérée comme panchronique, au même titre que le Nautile ou le Coelacanthe par exemple : c’est en effet une espèce actuelle qui présente des ressemblances morphologiques avec une espèce éteinte seulement identifiée sous forme de fossile. C’est ce qu’on appelait avant des « fossiles vivants ». Le Ginkgo biloba serait en effet apparu avant les dinosaures, il y a 270 millions d’années. Le premier pied de cet arbre rapporté de Chine en France a été planté à Montpellier en 1795 et est toujours vivant à l’heure actuelle… Sa durée de vie pourrait atteindre facilement le millénaire !

Malgré quelques recherches sur internet, je n’ai pas réussi à savoir avec certitude si le Ginkgo était considéré comme un vrai conifère ou seulement proche des conifères. Il appartiendrait à un embranchement à part, les pré-spermaphytes, « situé » entre les fougères et les conifères. Une histoire d’ovules, de graines, de fécondation, bref, une affaire de spécialistes… mais si quelqu’un a l’information précise, je suis curieuse d’avoir le fin mot de cette histoire !

Puisqu’on parle d’ovule… sachez que l’odeur désagréable que vous avez peut-être déjà senti dans un parc en ville ou une rue plantée de Gingko provient justement de la décomposition de la paroi de ces ovules. Vous pouvez alors être sûr que ce sont des arbres femelles qui ont été plantés à cet endroit !

Source principale.

Art postal

dimanche 25 juin 2017

Coeur de Marie, d’après une photo prise dans mon jardin… Crayons de couleurs sur enveloppe grise.

Coeur de Marie - Crayons de couleur - Juin 2017

Philodendron monstera

dimanche 28 mai 2017

Une petite pause dans la publication des dessins quotidiens du défi « Every Day In May »… et un retour en arrière avec la feuille de Philodendron monstera commencée il y a maintenant 3 mois !

Rappelez-vous, ça a commencé comme ça (clic ici), puis ça a continué comme ça (clic là et aussi là). je vous rassure, je n’ai pas travaillé dessus tous les week-ends pendant 3 mois, mais quand-même pas mal… (difficile de dire combien de temps exactement. Plus de 20 heures ? Peut-être plus… je ne rends pas bien compte).

J’ai arrêté une première fois de travailler dessus : je savais que ce n’était pas fini mais j’avais besoin de conseils de Vincent (Jeannerot, toujours lui !) pour avancer sans tout saccager, sans perdre les fameuses lumières et les précieux « blancs » qui donnent toute la brillance à cette feuille. J’ai donc repris à la suite de ces nombreux mais néanmoins judicieux conseils (je savais bien que ce n’était pas fini !!). Mais cette fois, j’arrête là ! Comme toujours, je pourrai aller plus loin, améliorer certains détails, mais j’avoue que j’en ai un peu marre (et j’ai 2 autres aquarelles en cours sur lesquelles j’aimerai avancer, et comme je n’aime pas trop avoir 15 trucs d’entamés à la fois…).

Bref, voilà le résultat (toujours sur du papier Arches satiné, format 41×61 cm, aquarelles en tube de chez Schmincke ou Winsor & Newton selon les couleurs, pinceaux martre Kolinsky Raphaël 8404).

Philodendron monstera - Aquarelle - Mai 2017

Avancement du Monstera

dimanche 2 avril 2017

Contrairement aux apparences, c’est loin d’être fini, mais ça avance… !

Monstera…

dimanche 12 mars 2017

Doucement mais sûrement…

Monstera - Aquarelle - Mars 2017

Monstre en cours…

dimanche 26 février 2017

Une feuille de monstera en cours (et pour un petit moment…). Taille : 46×61 cm :-(

Monstera - Aquarelle - Fevrier 2017

En direct du jardin

dimanche 19 février 2017

Un joli carnet en soldes à 3 € et me voilà lancée dans un « carnet de jardin ». Un peu pour dessiner ce qu’il y a dans mon jardin au fil des saisons, mais surtout pour m’obliger à dessiner régulièrement, sur le vif, seulement au crayon (ou au feutre fin peut-être) et sans gomme. Comme ça, je dois prendre le temps de bien observer, ne pas me précipiter (comme je le fais souvent pour des croquis sur le vif :-(  ), réfléchir à ce que je fais. Ici, j’ai ajouté un peu de couleurs aux crayons, mais le papier est très fin et ne supporte en fait pas grand chose d’autre que du crayon ou du feutre fin.

Format pas tout à fait A5, critérium tout simple.

Devinette botanique

vendredi 20 janvier 2017

Comme le blog sera en pause pendant une quinzaine de jours (vive les vacances !), je vous laisse avec ma dernière aquarelle botanique réalisée dans le cadre des cours de Vincent Jeannerot.

A vous de trouver de quoi il s’agit ! Réponse aux alentours du 5 février. 😉

Petit indice : c’est représenté, comme toujours en aquarelle botanique, taille réelle, sur un papier de format 20×20 cm.

devinette

Cyclamens blancs

dimanche 15 janvier 2017

Enfin… ! Voilà les cyclamens blancs terminés.

Le résultat ne correspond pas exactement à celui auquel je voulais arriver au départ. On est plus dans une aquarelle « ambiance ancienne » que dans une aquarelle botanique du même type que ce que je vous présente habituellement (plus épurée, plus lumineuse). C’est la façon dont j’ai réalisé les ombres qui donne cette ambiance particulière. Les fleurs blanches sont une difficulté que je ne maitrise pas encore tout à fait comme je le voudrais !

Et vous, qu’en pensez-vous ? (Cliquez sur les images pour les voir normalement en plus grand)

Sur papier Arches satiné, 31×41 cm, aquarelles Schmincke et Winsor & Newton en tubes, pinceaux Raphaël série 8404.

Cyclamens encore…

dimanche 18 décembre 2016

Pas encore fini, mais ça avance. Ce qui est sûr, c’est que les fleurs blanches, ce n’est pas le plus simple ! La « visibilité » des fleurs repose sur le placement des ombres… que je déteste faire :-( Je ne sais jamais comment les placer pour qu’elles paraissent naturelles. Et comme c’est long à peindre et répétitif, on a tendance à vouloir aller plus vite en peignant avec un « jus » trop coloré. Ce qu’il faut éviter si on veut avoir des ombres délicates et légères.

Bref, je n’aime pas faire les ombres…

Normalement, la prochaine fois que vous verrez ces cyclamens, ce sera la dernière fois !

Cyclamens - Aquarelle - Décembre 2016