Le blog de Claire

Archive de juin 2014

Exercices

mercredi 25 juin 2014

Quelques croquis d’oiseaux, en recopiant le « Guide ornitho« , histoire de s’exercer et d’habituer l’œil et la main à dessiner des oiseaux, notamment en prévision de mon prochain stage de dessin en Baie de Somme. Je suis preneuse des conseils et critiques des ornithos de passage sur ce blog ! (et oui, il y a des choses à améliorer, sinon cet exercice ne servirait à rien 😉  ).

Format A4, sur un papier à croquis basique, avec un petit crayon bleu type crayon de couleur d’écolier.

Fraises

lundi 23 juin 2014

Au cours du mois d’avril de Vincent Jeannerot, pendant que je dessinais le liquidambar, certains avaient choisi de peindre des fraises. Comme ça a l’air facile et rapide ! Mais en tendant l’oreille et en jetant un œil de temps en temps sur la progression de mes collègues de cours, les explications techniques de Vincent m’ont titillées, et ces fraises semblaient donner du fil à retordre aux élèves. Comme je suis curieuse et que j’avais envie de « tâter » par moi-même la difficulté de la chose, j’ai choisi au dernier cours de peindre… des fraises ! 😉

Et bien ce n’est pas si simple ! Il faut arriver à rendre la brillance du fruit (en laissant du blanc pur à certains endroits), il faut traiter séparément la chair et les petits grains, tout en rendant l’ensemble cohérent et en intégrant les grains dans la masse rouge, etc. Bref, c’est du boulot et du temps malgré la taille du sujet, mais le rendu est sympathique…

Je pense que j’aurai pu aller encore un peu plus loin dans le relief des fraises (dans les creux proches des grains par exemple, ou dans les reliefs de la chair, qui n’est pas complètement lisse) mais j’ai eu peur d’en faire trop. Et je n’ai pas encore réussi à me décider sur la pertinence de l’ajout de légères ombres portées, pour accentuer encore un peu plus le volume des fruits. J’hésite… si je me loupe ?

Bref, voici à gauche, mes fraises à la sortie du cours (d’environ 6h. Le drawing-gum est encore visible sur les 2 fraises de droite) et le résultat final terminé chez moi en quelques heures de plus. Cliquez sur les images pour les agrandir.

Un petit tour dans la Drôme…

samedi 14 juin 2014

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Hirondelles de fenêtre (Delichon urbicum)

mercredi 4 juin 2014

Il y a presque 2 ans, le CPN Le Colibri, m’a demandé si je voulais/pouvais leur dessiner des Hirondelles de fenêtre pour participer à l’illustration d’un panneau pédagogique. Ce que j’ai, bien sûr, accepté avec grand plaisir. Ce panneau accompagne une tour à hirondelles. Mais quesako ? Voici quelques explications…

Les Hirondelles de fenêtre sont malheureusement en fort déclin en France et également dans le massif du Pilat (comme toujours, à cause principalement de la perte d’habitat, de l’agriculture intensive, etc). Forts de ce constat alarmant, les membres du club Connaitre et Protéger la Nature de Maclas ont donc eu l’idée, dès 2010, de favoriser le retour de cette espèce en lui proposant une structure en bois sur laquelle sont fixés une trentaine de nids artificiels. Ces nids ont été réalisés par les petits Colibris (adultes et enfants) avec du chanvre et de la chaux. La plateforme, en mélèze du Pilat, mesure 4m de haut et pèse 1/2 tonne. Sur la structure est également fixé un système audio, alimenté avec des panneaux solaires, permettant de diffuser des chants d’hirondelles, dans le but d’attirer les « vraies ». Pour compléter l’installation, un panneau explicatif sur la biologie des hirondelles, leur migration et le fonctionnement du gîte, a donc été installé, à destination des passants et des habitants du village mais aussi bien sûr des enfants des écoles.

Après plus de 3 ans de travail, difficultés et persévérance, la tour a enfin pu être mise en place et inaugurée il y a peu. Les habitants espèrent maintenant qu’elle accueillera de nombreuses hirondelles dans les années à venir !

Si vous voulez en savoir plus et voir beaucoup d’autres photos sur cette belle aventure, c’est ici.

Cliquez sur les photos pour les agrandir (Photos : Joël Vial.).